Bilan de saison 2020 de la Formule 1 et prédictions pour 2021

Lance Stroll peut être fier de sa saison, qui a contribué, je l’espère, à lui enlever cette étiquette de « fils à papa ». Le départ de Perez peut difficilement dissimuler son statut de protégé au sein de l’écurie du paternel, mais il serait injuste de ne pas reconnaître les progrès et les efforts de Lance au cours de cette saison. Une première pole et un superbe début de course en Turquie, deux podiums, c’est plus que prometteur. Toutefois Stroll subit un 10-4 en qualifications et montre encore des irrégularités, avec des courses sans résultats et des performances fluctuantes. 2021 sera sans aucun doute l’épreuve ultime face à Vettel.  Je suis certain que Lance saura s’en tirer avec brio.

À la découverte du circuit de Yas Marina

Depuis le premier Grand Prix disputé à Yas Marina en 2009, le circuit a accueilli la finale du championnat à six reprises. Dans le désert, les pilotes affrontent 21 virages en plein jour puis sous une nuit étoilée. Le tracé peut également s’enorgueillir d’une voie des stands souterraine et d’un hôtel surplombant la piste. Après un début rythmé, le secteur intermédiaire se compose de deux longues lignes droites où l’on peut dépasser grâce au DRS avant un final technique parsemé de virages à 90°.